l’un des chats les moins allergènes au monde sera élevé dans les Ardennes

l’un des chats les moins allergènes au monde sera élevé dans les Ardennes


Le nouveau chenil de Lonny dans les Ardennes attend avec impatience son premier chaton sibérien: la mascarade Nevu. Une petite femelle très rare est l’un des chats domestiques les plus hypoallergéniques. Le beau vient de Russie.

L’extension étrange et nouvellement construite est collée à la maison de Sylvia et David Gilloux à Lonny. Le tapis en gazon synthétique définit la base et de curieux petits arrangements annoncent l’arrivée immédiate de quelqu’un d’important. Jouets pour chats, oreillers, boîtes neuves, équipement quatre étoiles pour un invité important, que toute la famille attend.

Chenil SylDaé sera le nom de ce nouveau petit paradis pour les chats, mais pas n’importe lequel: la mascarade Neva en Sibérie. Dans cette boîte d’extérieur se termine Sylvia, 43 ans, une chat passionnée, ce lieu de vie pour les jeunes gâtés: un pont de singe, des abris, de l’herbe fraîche pour les chats à nettoyer, et bien d’autres surprises en magasin.

Chats en pleine liberté à la maison, avec un espace protégé à l'extérieur, tel est le souhait de Sylvia, la future éleveuse de Neva Masquerade

Chats en pleine liberté à la maison, avec un espace protégé à l’extérieur, tel est le souhait de Sylvia, la future éleveuse de Neva Masquerade

© Daniel Samulczyk / France Télévisions

“Au début, je suis excité par les chats, et parce que j’étais une petite fille, j’ai des animaux, j’ai des chats!” moi confirmez en montrant tous ses accessoires pour le chat.
“J’ai découvert cette race de chats à l’exposition féline de Charleville-Mézières il y a environ un an et demi. Depuis, je suis devenu fan de ce chat, je suis tombé amoureux de cette race.”

Neva Masqurade, un chaton aux yeux bleus taillé pour un grand rhume en Sibérie, mais surtout pour une boule chaude. Océanie.

Neva Masqurade, un chaton aux yeux bleus taillé pour un grand rhume en Sibérie, mais surtout pour une boule chaude. Océanie.

© Koenig Glance

J’ai découvert qu’il s’agissait d’un chat hypoallergénique, ce qui signifie que les personnes allergiques aux chats ont moins ou peu de symptômes chez ce chat. La Sibérie produit naturellement peu de protéines FEL D1 allergènes, responsables des allergies chez 85% des personnes. C’est l’une des races les moins allergiques au monde. J’ai choisi cette race car elle est très rare. Il y en a très peu en France.

Sylvia Gilloux, futur éleveur de Neva Masquerade

“Chat chien”

La petite femelle est toujours dans son pays d’origine, dans une race russe choisie par Sylvia. La pandémie de Covid-19 et ses deux mois de prison ont bloqué l’ordre des Ardennes, et la beauté de la neige devra attendre.

Tout est différent pour ce type de chat, il semble que le comportement de cet état ait maintenu la rigueur des pays de l’Est.

En tant qu'adulte, ce petit chaton deviendra un grand chasseur qui pourra résister aux intempéries et au froid

En tant qu’adulte, ce petit chaton deviendra un grand chasseur qui pourra résister aux intempéries et au froid

© Koenig Glance

“Il est considéré comme un ‘chat’, ce qui veut dire qu’il y en aura beaucoup avec vous! explique l’éleveur ardennais.

“Il vous surveillera partout et il est très câlin. Il vient de Sibérie. Au début, il y avait un chat sauvage et les Russes l’ont domestiqué. Le chaton de quatre mois devrait arriver fin août début septembre, l’éleveur russe l’accompagnera toujours par avion. “

Son nom est l’Océanie. Vous trouverez des Sibériens classiques, des tigres, des rouges, mais la mascarade Neva a la particularité d’avoir les yeux bleus et un manteau blanc. C’est un chat habitué au froid, si besoin il peut marcher dans la neige. Il a un sous-poil qui le protège du froid.

Sylvia Gilloux, futur éleveur de Neva Masquerade dans les Ardennes

“Discuter maintenant!”

Les rares éleveurs français ne veulent pas vendre de chats non stérilisés, surtout s’ils contrôlent la rareté de la race. Les forces compétitives, les lieux dans le monde de l’élevage de haut niveau sont chers. Sylvia parle de son voyage pour trouver une perle rare capable d’avoir des chatons.

“Globalement, c’est un investissement, car un chat de Russie rapportera 2500 euros. C’est le prix d’une femme non stérilisée. D’abord je n’aurai pas de mâle reproducteur, je demanderai aux éleveurs français un dépistage avec un chat de race pure. J’aurai un éleveur mâle. Le prix du chaton se situe entre 1200 € et 1500 € “.

Quand la petite femelle Océanie aura un an, je pourrai commencer ma propre reproduction. Ce sera un an de retard. L’Océanie peut avoir de quatre à huit chatons pour sa première portée.
Le but pour nous est que le chat soit bon, une portée par an suffit, cela ne la fatiguera pas.

Sylvia Gilloux, éleveur de chats sibériens

Océanie, le premier chaton sibérien mascarade Neva bientôt sur Lonny dans les Ardennes

Océanie, le premier chaton sibérien mascarade Neva bientôt sur Lonny dans les Ardennes

© Koenig Glance

Plate-forme Mimosa a été créé pour participer au projet d’un jeune éleveur. Dans un premier temps, les personnes intéressées pourront réserver leur chat et contribuer aux investissements dans la région, à l’achat d’éleveurs et de femelles.



bob

Articles similaires

Read also x